Politique de prévention de harcèlement sexuelle et abus de pouvoir de l'ONG

LES PRINCIPES DIRECTEURS

Notre organisation ARDS, reconnaît que la prévention de l’abus sexuel et du harcèlement dans le milieu est importante. Aucun acte d’abus ou de harcèlement envers un enfant, un membre, un employé ou un membre de la direction ne sera toléré. Nous désirons jouer un rôle de premier plan dans cette problématique. En plus d’offrir de saines chances de développement pour les familles, notre ONG compte faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les enfants. 

 Voici les principes qui guident nos interventions :

1. Le respect de l’individu, de son intégrité physique et morale;

2. La tolérance zéro envers l’abus sexuel et toute forme de harcèlement (sexuel, psychologique et criminel);

3. Le traitement juste et équitable de chaque personne dans le respect des différences, des forces et des faiblesses;

4. Le bien-être des enfants, leur sécurité et leur protection;

5. Le développement et l’épanouissement des enfants, par le biais d’activités saines et constructives;

6. La responsabilisation des adultes envers la sécurité des enfants;

7. Les rapports sains entre enfants et adultes et la promotion de modèles d’adultes stimulants et dynamiques pour les enfants;

8. La promotion des aspects positifs des activités éducatives ou de loisirs, comme la détente, l’esprit sportif, l’autodiscipline, le respect du corps, la croissance, la joie du mouvement, le défi et la réussite.

LES PRINCIPES DIRECTEURS

Identifier un comité responsable de la politique qui aura, entre autres, les responsabilités de suivre l’évolution et l’application de la politique, d’encadrer les responsables préalablement désignés pour telle ou telle fonction et d’agir lors d’événements problématiques. Le comité agit au nom du conseil d’administration et fait rapport de tous les événements qui surviennent dans le cadre des activités de l’ONG.

Le comité est formé de 4 personnes : 1 Directeur général; 1 Directeur-adjoint; 1 Coordonnatrice de la halte-garderie; 1 Coordonnatrice de l’intervention.

 Le conseil d’administration a adopté une résolution afin d’adhérer à la présente politique de prévention en matière d’abus sexuel et de harcèlement;

 Le conseil d’administration possède des statuts et règlements qui lui permettent de suspendre, expulser des membres ou d’en refuser l’admission;

 Notre ONG a mandaté une personne, qui sera responsable des relations avec les médias dans le cadre de la gestion de crise qui résulterait d’un cas d’abus ou de harcèlement.

 Le comité responsable de la politique de prévention en matière d’abus sexuels et de harcèlement invitera les bénévoles et les membres du personnel rémunéré à respecter et à signer le code d’éthique de notre ONG;

 Si une plainte implique le directeur général, le conseil d’administration prendra la plainte en charge. Si la plainte implique un autre membre du comité, ce membre sera retiré des discussions entourant cette plainte.

MESURES RELATIVES AU RECRUTEMENT

Nous avons mis en place une procédure spécifique pour le recrutement du personnel rémunéré et des bénévoles appelés à travailler avec des enfants impliquant trois étapes de filtrage :

– L’entrevue de sélection à l’admission;

– La demande de références et la vérification de ces références à l’admission;

–  La vérification des antécédents judiciaires effectuée par le biais du service de police local.

Nous considérons que nous avons la responsabilité de prendre les moyens pour nous assurer de l’intégrité de nos bénévoles et de notre personnel rémunéré. Notre ONG pourrait s’exposer à des poursuites, s’il était démontré que nous n’avons pas procédé aux vérifications d’usage avant de confier les enfants à une personne ressource (intervenants, éducatrices, etc.). La disponibilité d’un candidat ne doit pas être le seul critère de sélection. Il est à noter que les mesures de recrutement s’adressent à tous (nouvelles personnes ou celles déjà en place).